Historique de Pupetières

En cours de réalisation.

facade nord (dessin de Stéphanie de Virieu)
facade nord (dessin de Stéphanie de Virieu)

La château de Pupetières est situé dans la vallée de la Bourbre, au pied du vallon de Lamartine. Le Château a été construit au XIIIème à la suite du mariage de Béatrix de Virieu contre Sibould de Clermont.

Le château de Virieu fut donné en dot à la famille de Clermont. La brande cadette fit construire le château de Pupetières qui ressemblait à une maison forte de cette époque. La famille demeura dans cette demeure jusqu'à la Révolution française.

facade sud (dessin de Stéphanie de Virieu)
facade sud (dessin de Stéphanie de Virieu)

Au XVIII ème siècle, François Henri de Virieu naquit à Grenoble le 13 août 1754. Devenu orphelin à l'âge de 10 ans, il fut confié à une amie intime de sa mère, la Duchesse de Rohan qui le plaça au collège d'Harcourt à Paris. Il n'avait que 15 ans quand sur l'ordre exprès du roi, il entra dans le corps des Mousquetaires gris. On le trouve deux ans plus tard lieutenant d'infanterie, puis capitaine à 18 ans. En 1780, il était maître de camp en second du régiment de Monsieur, qu'il quitta le 12 mars 1786 pour prendre le commandement du Régiment de Limousin Infanterie.

Esprit vif, sérieux et solide, d'une intelligence peu commune, il avait acquis une vaste culture qui l'amena à s'occuper de très près aux questions intéressant son pays et plus particulièrement sa province. Il devint Franc-maçon, sans que l'on sache où il fut reçu. Le tableau du 30 avril 1780 de la loge la "Bienfaisance" à l'Orient de Grenoble, fondé le 13 juillet 1778, indique qu'il était Maître Ecossais et Député des Loges réunies du Dauphiné. Sincèrement libéral, François Henri s'associe au mouvement issu de la noblesse et de la magistrature contre les décisions du pouvoir royal mettant en vacance les parlements provinciaux. Passant outre, le Parlement Dauphinois se réunit courant mai 1788 et évoque déjà les principes d'une réforme générale de gouvernement, à savoir, convocation d'Etats généraux, vote des impôts par ceux-ci, doublement de la représentation du Tiers et vote par tête, toute mesure que le Marquis de Virieu approuvera. Le gouverneur ordonne l'exil du parlement qui décide l'envoi d'une délégation dirigée par François Henri à Versailles pour fournir des explications sur les événements. Très introduit à la cour, son crédit et son habileté réussirent à aplanir les difficultés et obtenir la convocation de l'assemblée provinciale. Mais c'est alors, en l'absence de la délégation que survint la Journée des tuiles le 7 juin 1788, jour fixé pour le départ des magistrats.

Grenoble se révolta, les soldats du gouverneur furent lapidés par des tuiles jetées du haut des toits.

Elu député de la noblesse aux Etats Généraux, François Henri était l'un des 47 membres de cet ordre qui, le 25 juin 1789 se réunirent au Tiers Etat. Très actif, il participe à tous les débats importants, vote de l'abolition des privilèges dans la nuit du 4 août, vote le 26 août de "la Déclaration des Droits de l'Homme". Partisan d'une monarchie constitutionnelle, il s'inscrit au Club des Impartiaux fondé au sein  de la Constituante par les Députés modérés qui formaient une sorte de centre droit.

François Henri fut porté à la présidence de la Constituante le 27 avril 1790. Il donna sa démission car il refusa d'aliéner sa liberté quand on exigea qu'il fit le serment de ne  protester contre aucune des décisions de l'assemblée.

Il se retira en 1790 en Dauphiné avec sa famille.

Quel fut le rôle de François Henri  dans cette conjoncture?

 Il a été profondément blessé par l'exécution de Louis XVI le 21 janvier précédent. Est ce la clairvoyance qui le poussa à décliner l'offre du commandement de l'armée assiégée en pressentant le drame qu'il allait arriver?

Il demande à son épouse de partir se réfugier en Suisse avec les deux filles ainées, Stéphanie et Eugénie,le dernier, Aymon est confié à sa nourrice à Lyon.

En octobre 1793, lorsqu'un chef de troupe disparut, il accepta de prendre la tête de la seconde colonne pour sauver des vies.

Il est tué par un boulet de canon à l'âge de 39 ans.

En 1804, La Marquise de Virieu revient de Suisse pour racheter les terres de Pupetières, du Grand Lemps et de Montrevel. Le château de Pupetières avait été dévasté et brûlé à la révolution. La famille  de Virieu s'installa au Grand Lemps. Aymon venait souvent admirer avec son ami Alphonse les ruines de Pupetières. C'est à cette époque qu'Alphonse de Lamartine écrit le Vallon:

 

Mon coeur, lassé de tout, même de l'espérance,
N'ira plus de ses voeux importuner le sort ;
Prêtez-moi seulement, vallon de mon enfance,
Un asile d'un jour pour attendre la mort.

Voici l'étroit sentier de l'obscure vallée :
Du flanc de ces coteaux pendent des bois épais,
Qui, courbant sur mon front leur ombre entremêlée,
Me couvrent tout entier de silence et de paix.

Là, deux ruisseaux cachés sous des ponts de verdure
Tracent en serpentant les contours du vallon ;
Ils mêlent un moment leur onde et leur murmure,
Et non loin de leur source ils se perdent sans nom.

La source de mes jours comme eux s'est écoulée ;
Elle a passé sans bruit, sans nom et sans retour :
Mais leur onde est limpide, et mon âme troublée
N'aura pas réfléchi les clartés d'un beau jour.

La fraîcheur de leurs lits, l'ombre qui les couronne,
M'enchaînent tout le jour sur les bords des ruisseaux,
Comme un enfant bercé par un chant monotone,
Mon âme s'assoupit au murmure des eaux.

Ah ! c'est là qu'entouré d'un rempart de verdure,
D'un horizon borné qui suffit à mes yeux,
J'aime à fixer mes pas, et, seul dans la nature,
A n'entendre que l'onde, à ne voir que les cieux.

J'ai trop vu, trop senti, trop aimé dans ma vie ;
Je viens chercher vivant le calme du Léthé.
Beaux lieux, soyez pour moi ces bords où l'on oublie :
L'oubli seul désormais est ma félicité.

Mon coeur est en repos, mon âme est en silence ;
Le bruit lointain du monde expire en arrivant,
Comme un son éloigné qu'affaiblit la distance,
A l'oreille incertaine apporté par le vent.

D'ici je vois la vie, à travers un nuage,
S'évanouir pour moi dans l'ombre du passé ;
L'amour seul est resté, comme une grande image
Survit seule au réveil dans un songe effacé.

Repose-toi, mon âme, en ce dernier asile,
Ainsi qu'un voyageur qui, le coeur plein d'espoir,
S'assied, avant d'entrer, aux portes de la ville,
Et respire un moment l'air embaumé du soir.

Comme lui, de nos pieds secouons la poussière ;
L'homme par ce chemin ne repasse jamais ;
Comme lui, respirons au bout de la carrière
Ce calme avant-coureur de l'éternelle paix.

Tes jours, sombres et courts comme les jours d'automne,
Déclinent comme l'ombre au penchant des coteaux ;
L'amitié te trahit, la pitié t'abandonne,
Et seule, tu descends le sentier des tombeaux.

Mais la nature est là qui t'invite et qui t'aime ;
Plonge-toi dans son sein qu'elle t'ouvre toujours
Quand tout change pour toi, la nature est la même,
Et le même soleil se lève sur tes jours.

De lumière et d'ombrage elle t'entoure encore :
Détache ton amour des faux biens que tu perds ;
Adore ici l'écho qu'adorait Pythagore,
Prête avec lui l'oreille aux célestes concerts.

Suis le jour dans le ciel, suis l'ombre sur la terre ;
Dans les plaines de l'air vole avec l'aquilon ;
Avec le doux rayon de l'astre du mystère
Glisse à travers les bois dans l'ombre du vallon.

Dieu, pour le concevoir, a fait l'intelligence :
Sous la nature enfin découvre son auteur !
Une voix à l'esprit parle dans son silence :
Qui n'a pas entendu cette voix dans son coeur ?



Alphonse de Lamartine, Méditations

 

 

 

 

Aymon a toujours voulu reconstruire Pupetières, c'est son fils Alphonse; filleul de Lamartine, très attaché aux origines de sa famille, qui confie ce projet en 1860 à un grand architecte "Eugène Viollet le Duc". 

Il lui demanda de s'intéresser à l'architecture et à  la décoration intérieure . C'est la raison pour laquelle Pupetières est un style et un décor. Une fois la construction terminée, le château de Virieu fut mis en vente. Alphonse décide de racheter le château de Virieu qui était sorti de la famille depuis le XIIIème siècle. Très attachée au Dauphiné, la famille entretient ses maisons. Le château de Virieu a été un des premiers châteaux ouverts au public. Pupetières est ouvert depuis l'année 2009. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Trucs utile

Pour être trouvé au plus vite par les moteurs de recherche, pensez à remplir toutes les informations sur votre site dans "Paramètres", rubrique "Moteurs de recherche".

Aide de la communauté Jimdo

Si vous rencontrez des difficultés dans l'élaboration de votre site ou que vous êtes à la recherche de bonnes astuces pour votre site, n'hésitez pas à faire appel à la communauté Jimdo!

Mode d'emploi Jimdo

Vous trouverez l'explication du CMS Jimdo en détail sur notre page d'aide. Sinon, n'hésitez pas à nous écrire à support@jimdo.com!